Hannah Collins, Paul-Armand Gette, Annette Messager, Martha Wilson - FIAC 2017 - Salon | mfc-michèle didier | Paris - Bruxelles -

Group show
FIAC 2017
19 - 22 octobre 2017
Demande d'informations

FIAC 2017
19 - 22 octobre 2017
Paris, France

Pour ses 30 ans, la galerie et maison d’édition parisienne mfc-michèle didier propose un stand tout en sensibilité à travers une sélection d’œuvres de sept artistes: Ida Applebroog, Hannah Collins, Paul-Armand Gette, Annette Messager, Camille Moravia, Athena Tacha et Martha Wilson. Sept artistes ayant une approche du corps à la lisière entre (le) voir et (le) toucher. 

Scientifiquement, on parle du toucher comme de l’acte premier, essentiel à l’être humain. Ce dernier peut en effet évoluer sans voir ni entendre mais il ne peut pas vivre sans toucher et être touché. La vue peut néanmoins l’accompagner dans cette nécessité du toucher, voire s’y substituer; la nécessité du toucher pouvant parfois laisser place au désir du toucher.

De la consigne muséale « On ne touche qu’avec les yeux! » à l’injonction Duchampienne Prière de Toucher, se situe le travail de ces sept artistes. Sept artistes dont l’approche du corps et du toucher révèle leurs engagements tout autant que leurs prises de risque.

La mince publication It's very simple - A performance d'Ida Applebroog est imprimée en une seule couleur - bleu. Un dessin, ou deux parfois, de format carré, occupant presque la totalité de la page, est répété de page en page. C'est cette répétition qui oblige à se représenter le corps, celui de la performance.

Hair Shawl de Hannah Collins représente une masse de cheveux de femme en noir et blanc. Un ensemble de petits yeux de verre de poupée accrochés dans les cheveux ont été peints en couleurs à la main sur ce « châle capillaire ». Malgré un positionnement de dos, ce corps nous regarde et nous invite à le regarder en retour. Cette œuvre aborde le corps non pas uniquement par la vue ou le toucher mais par ce que Deleuze qualifie dans Francis Bacon. Logique de la sensation comme étant l’haptique. Ce « troisième œil » qui « n’oppose pas deux organes de sens mais laisse supposer que l’œil peut lui-même avoir cette fonction qui n’est pas optique ». Avec Hair Shawl, Hannah Collins rend visible une manière corporelle d’appréhender le regard.

Récente publication de mfc-michèle didier, Cinématographies de Paul-Armand Gette est ce que l’on pourrait appeler un « essai de classification d’un ensemble photographique ». Depuis 1970, l’artiste consacre en effet une partie importante de son temps à l’étude du modèle. Il en résulte une masse d’images qu’il qualifie lui-même de Cinématographies. Dans cette partie de l'oeuvre de l'artiste, s’il y a parfois rapprochement de l'artiste au modèle, il n’y a jamais de contact. En cela, l’artiste bannit le toucher mais n’annihile pas pour autant ses effets.

Mes dessins secrets est l’un des albums d’Annette Messager dont le contenu est rassemblé en vrac. Il se compose de 76 dessins érotiques, dessinés par l’artiste à main levée, sur des papiers divers, issus de bloc-notes et de carnets. L’album s’apparente à un journal intime qui relate avec plus ou moins de précision et de réalisme la vie sexuelle d’une femme à une époque où prédominait le stéréotype de la parfaite ménagère.

Avec Expressions 1 (a study of facial motions) œuvre sérielle d'Athena Tacha, l'artiste nous montre comment le corps est langage.

Avec Nympha Nocturna ssp. Rosea P. A. G., Paul-Armand Gette, nous permet de toucher la matière soyeuse d'une petite culotte rose et noire déposée dans une boîte à insectes, telle une espèce naturelle qu'il convient de conserver sous verre. Substitution érotique du corps féminin, cette lingerie va pourtant finir par être sortie de sa boîte, portée par Camille Moravia et photographiée vingt-deux ans plus tard par Paul-Armand Gette.

Ces cinq photographies intitulées Cinématographie - Le modèle et son peintre attestent de la présence de l'artiste de part l'ajustement de la lingerie sur le corps du modèle et  le froissé du tissu – résultat d'un frottement certain – témoignant ainsi du contact entre la main du photographe et le corps photographié.

Enfin, c'est The Arnotated Alice de 1976 de Martha Wilson – qui a fait l’objet de nombreuses de ses performances et permit à l'artiste de réécrire Alice au Pays des Merveilles de Lewis Carroll – qui sera présenté à la FIAC cette année.

Lire la suite
Livraison assurée via Fedex

Nous livrons dans le monde entier via des transporteurs spécialisés

Paiement sécurisé

Vous pouvez régler votre commande en toute confiance avec Paybox

Paris

mfc-michèle didier

66 rue Notre-Dame de Nazareth
75003 Paris, France
Téléphone : +33 (0)1 71 27 34 41

ouvert du mardi au samedi
de 12h00 à 19h00
Strasbourg Saint-Denis, Arts et Métiers et République

Simon Poulain
simon@micheledidier.com
info@micheledidier.com

Bruxelles

mfc-michèle didier

19 rue de la Senne
1000 Bruxelles, Belgique
Téléphone : +32 (0)2 374 75 98

ouvert du lundi au vendredi
de 9h00 à 17h30
Uniquement sur rendez-vous

Benedetta Grazioli
benedetta@micheledidier.com
info@micheledidier.com

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies.
OK
fr
Demande d'informations
Annuler